spatialisation

La spatialisation est à entendre de deux mannières : 1) comme donné technique de la machine intrinsèque et déjà à l’oeuvre; 2) comme tendance virtuelle qui pousse la machine vers sa §[physicalisation].

L’ordinateur a été conçu sur l’idée d’une spatialisation des algorithmes, sur une mise en espace d’une suite d’opérations. C’est ce qui a permis la traduction de calculs théoriques en des machines physiquement opérationnelles : avec la spatialisation des calculs nous arrivons à traiter des calculs avec des entités réelles, avec des machines qui occupent l’espace. Un ordinateur est l’inscription de l’§[algorithme] dans l’espace : avec l’ordinateur, l’algorithme prend forme et devient force plastique. C'est comme une labyrinthe complexe, déployée devant nous : voici l'algorithme. Depuis les années 1960 cette spatialisation se réduit de plus en plus — un ordinateur peut se glisser maintenant dans la peau — mais reste néanmoins lisible à travers son fonctionnement.